Le 26 septembre 2021, le peuple suisse s’est prononcé à une large majorité en faveur du mariage entre personnes de même sexe. Engagée depuis longtemps en faveur de la diversité, de l’inclusion et de l’égalité entre toutes les personnes dans le cadre de ses différentes prestations, la Fondation PROFA se réjouit de ce succès sans appel! 

Tous les cantons se sont prononcés en faveur de la modification du Code civil autorisant deux personnes de même sexe à se marier et à adopter des enfants.

Les cantons romands ont passé la barre des 60% (Jura: 61,1%, Fribourg: 62,3%, Neuchâtel: 63,4%, Vaud: 65%, Genève: 65,2%) en faveur du mariage pour les couples de même sexe, à l’exception du Valais qui accepte la modification du Code civil à 55,5%. Appenzell Rhodes intérieures dit un tout petit oui à 50,8%. A l’opposé, Bâle-Ville enregistre la plus forte acceptation avec 74%.

Les mêmes droits pour tous les couples

Sorti des urnes, le signal est clair: les personnes LGBTQIA+ doivent avoir les mêmes droits que quiconque et bénéficier, au regard de la loi, d’une protection complète et égale à celle des autres personnes.

L’adoption du mariage pour toutes et tous garantit notamment l’accès à la procréation médicalement assistée, à une naturalisation facilitée et à une possibilité d’adoption conjointe d’un enfant.

La Suisse au 29e rang mondial!

Avant la Suisse, une quinzaine de pays européens avaient déjà légalisé le mariage pour tous. Les Pays-Bas ont ouvert la voie en 2001. Ils ont été suivis par la Belgique, l’Espagne, la Norvège, la Suède, le Portugal, l’Islande, le Danemark, la France, le Luxembourg, l’Irlande, la Finlande, Malte, l’Allemagne, l’Autriche et le Royaume-Uni.

En tout, 28 pays reconnaissent le mariage homosexuel dans le monde. Le Canada l’autorise dès 2005. Il faut en revanche attendre 2015 pour que la Cour suprême le légalise aux Etats-Unis.

Une série de pays ont eux introduit une union civile, équivalent du partenariat enregistré suisse, qui prévoit moins de droits que le mariage. En Europe, il s’agit de la Hongrie, la Croatie, la Grèce, Chypre, l’Italie, la République tchèque, la Slovénie et l’Estonie.

L’homosexualité est à l’inverse réprimée dans de nombreux pays, en particulier au Moyen-Orient et en Afrique. Les relations entre couples de même sexe sont même passibles de la peine de mort au Soudan, en Somalie, en Mauritanie, en Arabie Saoudite ou encore aux Emirats arabes unis.