Informations sur la variole du singe

Article publié le 26 mai 2022

Depuis le 21 mai, la Suisse comptabilise plusieurs cas de variole du singe. Faut-il s’en inquiéter? Quels sont les symptômes? Existe-t-il un traitement ou un vaccin? Apprenez-en davantage sur ce virus et sachez quoi faire en cas d’infection ou de contact avec une personne infectée. 

Qu’est-ce que la variole du singe? 

La maladie est appelée variole du singe parce qu’elle a été identifiée pour la première fois dans des colonies de singes maintenues pour la recherche en 1958. Il s’agit d’une maladie virale zoonotique, ce qui signifie qu’elle peut être transmise des animaux aux êtres humains. Elle peut également se propager d’une personne à l’autre.

Est-ce une infection grave?

L’Office fédéral de la santé publique rappelle que l’évolution de la maladie est en général modérée. La plupart des personnes touchées se rétablissent en quelques semaines.

Qui sont les personnes à risque? 

« Toute personne qui a un contact physique étroit avec une personne présentant des symptômes, ou avec un animal malade, présente un risque élevé d’infection », rappelle l’Organisation mondiale de la santé. Les nouveau-nés, les enfants et les personnes atteintes d’un déficit immunitaire sous-jacent courent le risque de développer des symptômes plus graves de la maladie. Le personnel soignant est également plus à risque en raison de son exposition prolongée au virus.

Comment le virus se transmet-il?

Les personnes atteintes de la variole du singe sont contagieuses tant qu’elles présentent des symptômes (généralement entre deux et quatre semaines). La transmission peut se faire par contact physique étroit avec une personne présentant des symptômes. L’éruption cutanée, les liquides corporels (tels que le liquide, le pus ou le sang provenant des lésions) et les croûtes sont particulièrement infectieux. Les vêtements, le linge de lit et les objets tels que les ustensiles de cuisine et la vaisselle contaminés par une personne infectée peuvent aussi être source de transmission.

Les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes ont-ils plus de risques de contracter la variole du singe?

La variole du singe se transmet d’une personne à une autre par contact physique étroit. Le risque de contracter la variole du singe ne se limite pas aux personnes sexuellement actives ni aux hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes.

L’éruption cutanée provoquée par la variole du singe est semblable à celle provoquée par certaines maladies sexuellement transmissibles, comme l’herpès ou la syphilis, ce qui pourrait expliquer pourquoi un certain nombre de cas sont détectés dans des centres de santé sexuelle. « Si l’on entend surtout parler de cas de variole du singe chez des hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes, c’est sans doute parce que ce groupe de population a généralement davantage recours aux soins », estime l’Organisation mondiale de la santé.

Quels sont les symptômes et quand apparaissent-ils?

Les symptômes classiques de la variole du singe sont la fièvre, des maux de tête intenses, des douleurs musculaires, des douleurs dorsales, de la fatigue, le gonflement des ganglions lymphatiques.

Des éruptions cutanées se développement généralement un à trois jours suivant l’apparition de la fièvre. Elles sont généralement plates ou légèrement en relief; elles peuvent contenir un liquide clair ou jaunâtre, puis former une croûte qui se dessèche et finit par tomber. Leur nombre peut varier de quelques-unes à plusieurs milliers. Elles se concentrent généralement sur le visage, la paume de la main et la plante des pieds. Mais elles peuvent aussi apparaitre au niveau de la bouche, des organes génitaux et des yeux.

Comment se développe l’infection? 

Environ un à trois jours après l’apparition des premiers symptômes (fièvre, maux de tête, douleurs articulaires et musculaires), les éruptions cutanées se développent. Ces éruptions disparaissent au bout de 21 jours environ après l’apparition des symptômes et passent par plusieurs stades:

  • Les taches sans gonflement: les éruptions commencent généralement sur le visage ou dans la région génitale et s’étendent en 24 heures à d’autres parties du corps comme les bras et les jambes, les mains et les pieds, y compris la paume des mains et la plante des pieds.
  • Les papules: les taches commencent à se transformer en nodules gonflés.
  • Les vésicules: après environ quatre à cinq jours, les vésicules concernées se remplissent de liquide clair.
  • Les pustules: après environ six jours, les vésicules sont fortement surélevées et remplies d’un liquide opaque et jaunâtre.
  • Les croûtes: les pustules forment des croûtes qui tombent au bout d’une semaine environ.

Une fois la croûte tombée, la transmission n’est plus possible

Comment traiter l’infection? 

La plupart du temps, il n’est pas nécessaire de traiter la variole du singe. En règle générale, la maladie se guérit d’elle-même. Si nécessaire, les symptômes (p. ex. fièvre et douleurs) peuvent être traités ou atténués.

Existe-t-il un vaccin?

Il n’existe pas de vaccin spécifique contre la variole du singe. Cependant les vaccins contre la variole de première et deuxième générations, administrés dans le cadre du programme d’éradication de la variole, mené en Suisse jusqu’en 1972, apportent une protection efficace.

Que faire si…

… Vous avez eu un test positif pour la variole du singe

  • Isolez-vous à votre domicile ou dans une chambre séparée si vous habitez avec d’autres personnes. Portez un masque si des contacts sont inévitables. L’isolement dure jusqu’à ce que les croûtes recouvrant les lésions cutanées tombent et qu’une nouvelle couche de peau se forme.
  • Ne partagez pas le linge de lit et de toilette avec d’autres personnes et lavez le linge à 60 degrés minimum. Ne partagez pas votre vaisselle et lavez-la soigneusement avec du produit détergeant (si possible au lave-vaisselle).
  • Les lésions de la peau contiennent des virus: recouvrez-les autant que possible et évitez de les toucher.
  • Désinfectez-vous les mains régulièrement et également les surfaces dans votre environnement proche.
  • La maladie peut se transmettre entre les animaux et les êtres humains: évitez tout contact avec les animaux domestiques.
  • Si vous devez impérativement sortir (par exemple visite chez le médecin) n’utilisez en aucun cas les transports en commun.

… Vous avez eu un contact avec une personne infectée

  • Prenez votre température et contrôlez votre état de santé tous les jours.
  • En cas de fièvre, d’éruption cutanée ou de symptômes grippaux, téléphonez à votre médecin et signalez que vous avez eu un contact proche avec une personne atteinte de variole du singe.
  • Abstenez-vous de relations sexuelles pendant 21 jours (ou jusqu’à exclusion de variole du singe).
  • Evitez tout contact avec des mammifères, en particulier les rongeurs pendant 21 jours (ou jusqu’à exclusion de variole du singe).
  • La maladie peut se transmettre entre les animaux et les êtres humains: évitez tout contact avec les animaux domestiques.
  • Si vous devez impérativement sortir (par exemple visite médicale), n’utilisez en aucun cas les transports en commun.

En cas de questions ou de symptômes, contactez les consultations de la Fondation PROFA.
Important: prenez rendez-vous au préalable et signalez les symptômes si vous en avez.

Consultations dans tout le canton de Vaud

Centre de santé HSH et trans, à Lausanne

Centre de santé FSF et trans, à Renens