VIH et IST : dépistages, évolutions et traitements

Dépistages

Le Checkpoint propose des consultations d’information, de conseil et de dépistage anonymes du VIH et des IST.

VIH

Pour le VIH, nous proposons des tests à résultats rapide et des dépistages via des analyses de laboratoires. Dans les deux cas, il s’agit de dépistages combinés de 4e génération qui détectent les anticorps anti-VIH1 et VIH2 ainsi que l’antigène p24. Il est possible d’exclure une infection à VIH à partir de 6 semaines après un rapport.

Le cas échéant, nous pouvons donner des informations sur les modes de transmission et les stratégies efficaces de protection.

En savoir plus sur le VIH

Qu'est-ce que le VIH?



VIH est l’acronyme de Virus de l’Immunodéficience Humaine qui appartient au groupe des rétrovirus. Le VIH peut être présent dans le sang, le sperme, le liquide pré-séminal et les muqueuses des personnes infectées. A l’extérieur du corps, à l’air libre ou dans un liquide, il ne survit que très peu de temps et peut être détruit avec de l’alcool ou par la chaleur.

Le VIH est une infection sexuellement transmissible mais qui se transmet relativement difficilement. Le virus ne se transmet pas lors d’activités du quotidien. Une infection n’est possible que si virus pénètre dans l’organisme en quantité suffisante. Cela se produit lors de pénétrations anales ou vaginales ou par le partage de matériel d’injection ou de sniff. Une infection par le VIH ne peut pas être guérie. En revanche, elle peut être traitée très efficacement.

À partir de quand puis-je faire un dépistage VIH?



Avec nos dépistages, une infection à VIH peut être détectée à partir de 15 jours. Pour autant, un délai de 6 semaines est nécessaire pour exclure une infection à VIH après un rapport. Avec un autotest VIH, ce délai est de 3 mois.

Que faire après une exposition potentielle au VIH?
Quel est la différence entre un test à résultat rapide et une analyse de laboratoire?



Un test VIH à résultat rapide fournit un résultat fiable en 20 minutes. En revanche, il faut attendre plusieurs jours avant de recevoir le résultat d’une analyse de laboratoire.

IST

Outre le VIH, il existe d’autres infections sexuellement transmissibles comme la syphilis, la chlamydia ou la gonorrhée.

Ces IST se transmettent très facilement, y compris par un baiser ou une fellation. Même l’utilisation de préservatifs n’offre pas une protection suffisante. Ces IST restent majoritairement sans symptômes évidents, elles peuvent être guéries grâce à des traitements. Le dépistage est le seul moyen de savoir si l’on a une IST.

En savoir plus sur les IST

Chlamydia



Le plus souvent, une infection à chlamydia reste méconnue mais peut provoquer une inflammation de l’urètre ou du rectum. La chlamydia se dépiste à partir d’un frottis pharyngé (fond de gorge), d’un frottis anal (rectum), d’un frottis génital (urètre/vagin) ou du 1er jet d’urine. La chlamydia peut être guérie grâce à un traitement antibiotique.

Les chlamydias sont des bactéries (Chlamydia trachomatis). Elles sont fréquemment diagnostiquées chez les jeunes hommes et jeunes femmes ainsi que chez les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes. Le plus souvent, ces infections ne provoquent aucun symptôme.

L’infection peut se trouver dans les muqueuses génitales (urètre ou vagin), anales et pharyngées (gorge) ainsi qu’en petite quantité dans le sperme et le liquide pré-séminal. La chlamydia se transmet lors des rapports sexuels.

Le plus souvent, la chlamydia ne provoque pas de symptômes en particulier en cas d’infection anale. Si elle n’est pas traitée, la chlamydia peut se propager et entrainer une inflammation souvent douloureuse de la prostate et/ou des testicules.

Le LGV (Lymphogranuloma venereum) est un type particulier de chlamydia qui peut entraîner des complications dans la région anale. Dans le cas d’une infection à chlamydia, il est donc conseillé de faire une analyse complémentaire pour savoir s’il s’agit ou non d’une LGV. En cas de LGV, le traitement doit être adapté.

Syphilis



Souvent, la syphilis ne provoque aucuns symptômes. Lorsqu’il y en a, les symptômes ne sont pas toujours vus ou reconnus et ensuite ils disparaissent spontanément. Pour autant, l’infection est bien là et elle peut être transmise. Si elle n’est pas traitée, après un certain temps, la syphilis peut provoquer de graves problèmes de santé. La syphilis est dépistée par une analyse de sang spécifique. La syphilis peut être guérie grâce à un traitement antibiotique.

La syphilis se transmet très facilement notamment par simple contact avec une lésion due à l’infection. Cela peut arriver lors de tout rapport sexuel, y compris par un baiser ou une fellation en cas de lésion due à la syphilis dans la bouche du•de la partenaire. L’utilisation de préservatifs permet de réduire le risque de transmission sans pour autant le faire disparaitre.

La syphilis est une infection par une bactérie (Treponema pallidum). Elle évolue en 3 phases caractérisées par divers symptômes qui peuvent apparaitre, un bouton au point d’entrée de la bactérie et une éruption cutanée. Diagnostiquée durant les deux premières phases, la syphilis se guérie facilement avec des antibiotiques. Il est ensuite essentiel de contrôler l’efficacité du traitement par des analyses de sang 3 mois après son administration.

Gonorrhée



Une infection à gonocoques peut se manifester par des démangeaisons et des brulures. Au niveau du pénis, elle peut provoquer un écoulement. Le plus souvent, une gonorrhée reste sans symptôme en particulier si elle est localisée dans la gorge ou dans l’anus. La gonorrhée se dépiste à partir d’un frottis pharyngé (fond de gorge), d’un frottis anal (rectum), d’un frottis génital (urètre/vagin) ou du 1er jet d’urine. La gonorrhée peut être guérie grâce à un traitement antibiotique.

La gonorrhée est une infection par une bactérie (Neisseria gonorrhoeae). Celle-ci peut être transmise par toutes les pratiques sexuelles. La transmission se fait par contact entre des muqueuses (pénis, vagin, anus, gorge, œil) et/ou un liquide corporel infecté.

Chez les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes, les infections de la gorge et de l’anus sont fréquentes.

Le plus souvent la gonorrhée ne provoque aucuns symptômes évidents. Lorsqu’il y a des symptômes, il peut s’agir de démangeaisons, d’une rougeur (gorge ou urètre), de douleurs/brulures (de la gorge, de l’anus ou en urinant) ou d’un écoulement (du pénis, du vagin ou de l’anus). Dans certains cas, l’infection peut également provoquer des symptômes généraux comme de la fièvre.

La gonorrhée peut être guérie grâce à un traitement antibiotique. Si elle n’est pas diagnostiquée, l’infection peut atteindre l’épididyme et la prostate. Peuvent alors apparaitre des douleurs sourdes au niveau du rectum ou du scrotum qui peut gonfler.

Le LGV (Lymphogranuloma venereum) est un type particulier de chlamydia qui peut entraîner des complications dans la région anale. Dans le cas d’une infection à chlamydia, il est donc conseillé de faire une analyse complémentaire pour savoir s’il s’agit ou non d’une LGV. En cas de LGV, le traitement doit être adapté.

Évolutions

Le Checkpoint propose un accompagnement aux personnes vivant avec le VIH.

Outre les questions de santé, le Checkpoint fournit également des conseils concernant les enjeux juridiques, les assurances, les discriminations, la sexualité et le couple.

Traitements

PEP | TRAITEMENT D’URGENCE CONTRE LE VIH

Le Checkpoint propose la PEP durant les plages de consultation. Si le Checkpoint est fermé, rendez-vous sans attendre à l’hôpital le plus proche.

Une infection par le VIH peut être évitée dans les premières heures grâce à une prophylaxie post-exposition (PEP). En cas d’exposition potentielle au VIH, ne perdez pas de temps. Plus vite elle est initiée, plus la PEP sera efficace. La PEP doit être commencée le plus tôt possible et au maximum dans les 48 heures après le rapport. Plus d’information sur la PEP ici.

PREP | Traitement préventif contre le VIH

Prise selon la prescription, la PrEP protège contre le VIH les personnes qui ne vivent pas avec ce virus. Les personnes qui prennent la PrEP et qui sont suivies sont protégées. Elles n’ont plus à s’inquiéter du statut VIH de leurs partenaires. La PrEP c’est du Safer sex, tout autant que le préservatif.

La PrEP ne protège pas des autres IST

La PrEP est sans effet sur les autres infections sexuellement transmissibles (IST) comme la syphilis ou la gonorrhée. Le préservatif ne constitue pas non plus une protection suffisante contre ces IST. Il est possible de se faire vacciner contre les hépatites A/B et contre les HPV. Pour les autres IST, la meilleure stratégie est de faire des dépistages réguliers, même en l’absence de symptômes.

Le Checkpoint propose des séances d’information sur la PrEP ainsi que les consultations d’initiation et de suivi nécessaires.

  • Avant de commencer la PrEP, une consultation médicale est nécessaire. Des dépistages du VIH et des autres IST sont réalisés et d’autres valeurs sont contrôlées.
  • Il est essentiel de ne pas vivre avec le VIH. Sinon, il y a un risque de transmettre l’infection et de développer une résistance.
  • Une fois la PrEP commencée, il est important de faire des suivis réguliers afin de contrôler les effets secondaires et de réaliser des dépistages des IST. La PrEP est généralement bien tolérée, même sur une longue période.
  • Les coûts dépendent de différents facteurs. Il ne faut pas hésiter à en parler pour trouver une solution.

Le Checkpoint, Un centre SwissPrepared

SwissPrEPared a pour but de fournir à toute personne présentant un haut risque de contracter le VIH la meilleure prise en charge médicale, que cette personne prenne la PrEP ou non, ceci afin de prévenir toute nouvelle infection par le VIH. Pour ce faire, le projet SwissPrEPared se base sur 2 axes:

  • Le premier est un programme conçu pour améliorer la qualité de la prise en charge quand une personne souhaite prendre la PrEP (p.ex. amélioration des conseils donnés par les médecins ou autre personnel soignant).
  • Le second est une étude ayant pour objectif de répondre scientifiquement à des questions importantes sur la PrEP et sur la santé des personnes souhaitant prendre la PrEP.

SwissPrEPared est donc un projet commun entre des membres de la communauté et des partenaires du domaine médical.