Seul un oui est oui! C’est sans réserve que la Fondation PROFA adhère à cette revendication via la campagne « Pas sans mon consentement », alors que le projet de révision du droit pénal en matière d’infractions sexuelles est en cours au Parlement. 

Photo © Gustave Deghilage

Par sa participation, la Fondation PROFA affiche son soutien à une révision inclusive et progressiste de la définition légale du viol en Suisse.

De gauche à droite :

  • Isabelle Jacques, membre du Conseil de Fondation
  • Michel Graf, directeur
  • Viviane Prats, présidente du Conseil de Fondation
  • Izabela Redmer, cheffe de service, Consultation de couple et de sexologie

Violences sexuelles en Suisse: chiffres-clés

des femmes ont vécu des actes sexuels non consentis en Suisse

des femmes ont dû subir un rapport sexuel contre leur volonté, 7 % y ont été contraintes par la force

des victimes ne parlent à personne de leur agression

de toutes les agressions sexuelles sont dénoncées en justice

Ces chiffres sont issus d’une enquête représentative menée en Suisse auprès de 4’495 femmes de 16 ans et plus,  entre le 26 mars et le 15 avril 2019 par l’Institut gfs.bern pour  Amnesty International Suisse.

Pas sans mon consentement

Suivez la campagne!

Le GT consentement est un sous-groupe du collectif de grève féministe romand. Réuni suite au projet de loi concernant la révision fédérale de la définition du viol mis en consultation le 1er février 2021, il mène depuis une campagne active sur les réseaux.

Instagram