Les adolescent·e·s sont très nombreux·es à s’envoyer des fichiers à caractère sexuel. Du point de vue adulte, c’est interdit. Mais que dit la loi exactement? Constatant ces pratiques, la fondation Action Innocence et l’association romande CIAO ont développé une animation vidéo à destination des jeunes qui éclaire le cadre légal des «nudes».

L’animation se veut factuelle et non moralisatrice; il s’agit d’outiller les adolescent·e·s pour leur permettre de faire des choix éclairés, en ayant tous les éléments à disposition.

Le « nude », késako?

Plus communément appelé « nude » que « sexto » par les jeunes eux·elles-mêmes, ce type de message désigne le partage de contenu érotique, ou du moins suggestif, tel que des photos, vidéos ou même messages audio révélant son corps – de simples poses suggestives jusqu’à l’exposition totale.