img

Le VIH et son dépistage

Qu’est-ce-que le VIH/sida ?

VIH = Virus de l’Immunodéficience Humaine

SIDA = Syndrome de l’immunodéficience acquise

Le virus du Sida, que l’on nomme « virus de l’immunodéficience humaine » (VIH), s’attaque au système immunitaire de la personne infectée. En d’autres termes, il détruit les défenses naturelles du corps. A l’extérieur du corps humain, le VIH est fragile. Il ne peut survivre très longtemps à l’air libre.

La transmission du virus peut se faire :

  • lors de pénétrations (vaginales ou anales) non protégées par un préservatif
  • lors de rapports buccaux-génitaux avec sperme ou sang dans la bouche
  • lors du partage de matériel d’injection de drogues
  • de la mère à l’enfant, pendant la grossesse, l’accouchement et/ou par le lait maternel.

Lorsqu’une personne est infecté-e par le VIH, son corps va créer une défense en réaction à la présence du virus. Ce sont des anticorps spécifiques contre le VIH. Très rapidement, la personne va être contagieuse. Un dépistage des anticorps peut être effectué 3 mois après la dernière prise de risque, ce qui permet d’exclure l’infection par le VIH.

Si le risque est élevé et si la personne présente des symptômes compatibles avec une primo-infection VIH (fièvre élevée, ganglions enflés, douleurs musculaires diffuses, angine,…) il est recommandé de faire un dépistage sanguin à partir de 15 jours après la dernière prise de risque.

Le Syndrome d’Immunodéficience Acquise (SIDA) est la forme tardive de l’infection par le VIH. Les défenses du système immunitaire étant affaiblies, des maladies dites « opportunistes » vont pouvoir se développer. Les traitements actuels antiviraux permettent de contrôler l'infection, mais cela reste une maladie incurable, nécessitant un traitement à vie. 

En résumé, pour ne pas être infecté-e, il faut:

  • Utiliser un préservatif pour toute pénétration (anale et/ou vaginale), avec ou sans éjaculation
  • Eviter le contact avec du sperme et/ou du sang lors de rapports bucco-génitaux (fellation, cunnilingus, anulingus)
  • Utiliser son propre matériel d’injection à usage unique lors de la consommation de drogues par voie intraveineuse

Les pratiques suivantes sont sans risque :

  • s’embrasser, même avec la langue
  • utiliser des toilettes ou des salles de bain communes, se baigner ensemble, aller au sauna
  • se faire piquer par des insectes
  • tousser, éternuer
  • utiliser les mêmes couverts (fourchettes, couteaux)
  • prodiguer des soins aux personnes séropositives au VIH ou atteintes du sida
  • se faire tatouer ou poser un piercing, dès lors que les conditions d’hygiène sont respectées.

Qu’est-ce que la primo-infection et ses symptômes ?

Lors d’une infection par le VIH, le virus commence par se multiplier rapidement pour coloniser l’organisme. C’est la phase de primo-infection. Lors de cette première phase de l’infection au VIH qui peut durer plusieurs semaines, le virus est très actif et la personne est hautement contagieuse.

Actuellement, la moitié des nouvelles infections au VIH en Suisse chez les hommes ayant des rapports avec des hommes (HSH) serait causée par des partenaires en phase de primo-infection, qui ne savent pas qu’ils sont infectés.

La majorité des gens nouvellement infectés présentera des symptômes peu spécifiques semblables à ceux de la grippe dans les semaines qui suivent l’infection :

  • Par exemple : fièvre, fatigue, rash cutané, douleur musculaire, mal de tête, mal de gorge, ganglions enflés, etc.

Ces symptômes disparaîtront spontanément. Il est important de relever qu’une partie des personnes nouvellement infectées n’éprouveront pas ou peu de symptômes

Phase asymptomatique ou symptomatique ?

Le VIH peut être présent dans l’organisme pendant des années, avant la manifestation de symptômes de SIDA. Certaines manifestations peuvent être évocatrices d’une infection à VIH, il est alors recommandé de faire un dépistage. Par exemple: fièvre qui perdure sans origine trouvée, perte de poids inexpliquée, ganglions enflés sans explication, diarrhées persistantes, infections aux champignons dans la bouche (candidose), zona, dermatite séborrhéique, lésions du col de l'utérus (pré-cancer, cancer).

Comme ces symptômes peuvent également être associés à différents problèmes de santé, ce n’est pas toujours facile d’envisager la possibilité d’avoir contracté le VIH et de pouvoir le transmettre. L’idéal est de passer des tests de dépistage régulièrement.
 

Et la phase SIDA ?

Au fil du temps, le système immunitaire s’affaiblira au point qu’il ne pourra plus se défendre contre de simples infections. Ces dernières profiteront de cette faiblesse du système immunitaire pour s’installer dans l’organisme. C’est pourquoi on les nomme « infections opportunistes ».

Lieux
img

Lausanne

Consultation de santé sexuelle

Avenue de Georgette 1 1003 Lausanne Tél. 021 631 01 42 Fax 021 631 03 42 plus d’info

Aigle

Morges

Nyon

Payerne

Renens

Vevey

Yverdon

Centre de compétences

Checkpoint Vaud

Migration & intimité