img

Contraception d'urgence ou pilule du lendemain

La pilule d’urgence est un comprimé qui permet encore d’éviter une grossesse alors qu’un rapport sexuel a déjà eu lieu.

Dans quel cas utiliser la contraception d’urgence ?

Quand une grossesse n'est pas souhaitée, ce moyen d’urgence est à prendre si un rapport sexuel a eu lieu sans protection ou si le moyen de contraception habituel a failli, comme lors de :

  • rupture ou glissement de préservatif
  • rapport sexuel non ou insuffisamment protégé
  • oubli ou erreur dans la prise d'un contraceptif hormonal (pilule, patch, anneau)

Il est recommandé de prendre la contraception d’urgence quel que soit le jour du cycle, aucun jour n’étant à l’abri d’un risque de grossesse.
En Suisse, il existe trois méthodes de contraception d'urgence :

1. La contraception d’urgence à base d’acétate d’ulipristal (ellaOne®)

  • Contient une molécule qui va retarder l’ovulation.
  • A prendre le plus tôt possible, au plus tard 120 heures après le rapport à risque.

2. La contraception d’urgence à base de lévonorgestrel (NorLevo®, Lévonorgestrel Sandoz®)

  • Contient une hormone qui va retarder l’ovulation.
  • A prendre le plus tôt possible, au plus tard 72 heures après le rapport à risque.

Prendre plusieurs fois la pilule d’urgence ne présente aucun danger pour la femme, ni pour sa santé, ni pour sa fertilité future. Cependant, elle n’est pas aussi efficace qu’une contraception régulière, c’est pourquoi il est déconseillé de l’utiliser comme seul moyen de contraception.

Où les trouver?

La contraception d’urgence est accessible, quel que soit l’âge :

Ensuite ?

  • En cas de vomissements dans les 3 heures qui suivent, reprendre un comprimé.
  • Utiliser un préservatif, ou s’abstenir de relations sexuelles jusqu’aux règles suivantes (la contraception d’urgence ne protège pas pour les rapports suivants!).
  • Surveiller l’apparition des règles qui peuvent arriver quelques jours plus tôt ou plus tard que d’habitude.
  • La pilule d’urgence permet dans la majorité des cas d’éviter une grossesse ; elle n'est toutefois pas efficace à 100%. De ce fait, si vous observez un retard de vos règles de plus de 5 jours, ou si les règles ne sont pas comme d’habitude, consultez rapidement ou faites un test de grossesse.
  • Si vos cycles habituels sont irréguliers et que vos règles ne sont pas arrivées 3 semaines après la prise de la contraception d’urgence, nous vous conseillons de consulter ou déjà de faire un test de grossesse.

3. Le dispositif intra-utérin au cuivre (DIU au cuivre, stérilet)

  • Petit dispositif entouré d’un fil de cuivre à placer à l’intérieur de l’utérus. Il agit sur les spermatozoïdes et empêche la fécondation. Il permet aussi d’éviter la nidification de l’œuf.
  • Se pose dans les 5 jours qui suivent le rapport à risque, chez un gynécologue, dans une consultation de santé sexuelle ou un service de gynécologie à l’hôpital.

A savoir :
La contraception d’urgence ne protège ni du VIH ni des autres infections sexuellement transmissibles (IST). Renseignez-vous sur la possibilité de prendre une PEP, de vous vacciner contre l’hépatite B et de prévoir des dépistages d’IST.

Lieux
img

Lausanne

Consultation de santé sexuelle

Avenue de Georgette 1 1003 Lausanne Tél. 021 631 01 42 Fax 021 631 03 42 plus d’info

Aigle

Morges

Nyon

Payerne

Renens

Vevey

Yverdon

Centre de compétences

Checkpoint Vaud

Migration & intimité