img

Diagnostique prénatal

Au bonheur d’attendre un enfant se mêlent parfois des inquiétudes ou des incertitudes: Naîtra-t-il en bonne santé ? Risque-t-il d’être handicapé ?

Lors du suivi de grossesse, le test de dépistage prénatal vous est proposé vers la 11ième semaine d’aménorrhée par votre gynécologue. 

  • A quoi servent ces analyses ?
  • En quoi consistent-t-elles ?
  • Si les résultats annoncent un risque élevé d’anomalie, que peut-on faire ?

Vous pouvez en discuter avec votre médecin gynécologue et décider de faire ou non à ces analyses.

Vous pouvez choisir de vous rendre dans un centre de santé sexuelle - planning familial et/ou au Conseil en périnatalité. Là, vous trouverez un soutien et une écoute pour poser vos questions, mieux comprendre le sens de ces tests et prendre le temps pour décider.

Prendre aussi le temps de vous interroger sur l’acceptation et l’accueil d’un enfant porteur d’une maladie génétique, et si vous le désirez, entrer en contact avec des parents d’enfants en situation de handicap.

Vous avez droit à ce type de consultations qui découle directement d’une loi fédérale sur l’analyse génétique humaine (LAGH). Elle déclare dans son art. 15 que " la femme doit être expressément informée sur son droit à l’auto-détermination avant et après une analyse génétique prénatale".
 

Lieux
img

Lausanne

Conseil en périnatalité

Avenue de Georgette 1 1003 Lausanne Tél. 021 631 01 52 plus d’info

Payerne

Yverdon-les-Bains

Vevey

Renens

Nyon

Morges - Aubonne

Aigle