img

PROFA 1966-2016 : 50 ans « Pour une intimité vivante »

Durant ce dernier demi-siècle, la situation, en matière de vie affective, relationnelle et sexuelle s’est considérablement modifiée et Profa est restée un pilier stable permettant à chacun-e de vivre ces changements, au plus près de ce qui lui est important.

Années 60-70 : l’époque est marquée par la commercialisation de la pilule contraceptive, des études sur le plaisir sexuel, notamment féminin (Masters et Johnson, Hite), les femmes acquièrent leur indépendance. En 1966, sur mandat de l’Etat, Profa ouvre à Georgette 1, Lausanne, un centre de Planning familial informateur et prescripteur (conseillères-ers en santé sexuelle et médecins), une Consultation de mariage (de couple, aujourd’hui) puis l’année suivante, l’Education sexuelle dans les écoles. Au fil du temps, des consultations dans les régions sont ouvertes. Nous sommes aujourd’hui présents dans 8 villes du canton.

Les années 80 sont marquées par l’apparition du SIDA. Outre la prévention des grossesses non désirées, celle du VIH devient un enjeu de santé publique et s’étend à l’ensemble des infections sexuellement transmissibles (IST). On note aussi une augmentation des divorces. Profa prend en compte ces situations.
Les prestations psycho-sociales en matière de grossesse, créées par Profa dès 1984, deviennent le Conseil en périnatalité en 2006.
1987, le terme « child sexual abuse » est inclus dans l’Index Medicus. La violence conjugale et domestique est mise en lumière. En 1991 entre en vigueur la Loi sur l’aide aux victimes d’infractions (LAVI) dont Profa gère le Centre de consultation depuis 1999.

Le SIDA est considéré aujourd’hui comme une maladie chronique. Les moyens alloués à sa prévention diminuent et le dispositif vaudois est repensé. Point Fixe (Centre social protestant) intègre Profa en 2011 et devient Centre de compétences prévention VIH-IST.
La situation des personnes LGBT gagne en visibilité et en 2012, Profa ouvre le Checkpoint Vaud, centre de santé pour hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes et personnes trans*.

L’épanouissement individuel, valeur dominante de notre société, impose à chacun-e la responsabilité de « réussir sa vie, son couple ». Le brassage de nouvelles cultures amène des valeurs différentes. En proposant des espaces de paroles confidentiels avec des professionnels expérimentés, Profa permet à chacun-e de trouver la voie la mieux adaptée sur des questions délicates : se séparer ou non, garder une grossesse ou l’interrompre, recevoir de l’information en cas de prises de risques, déposer plainte lors de situation de violence, par exemple.

J’ai eu l’immense privilège, il y a un peu plus de 14 ans, de me voir confier la direction de cette magnifique institution. J’y ai apprécié son état d’esprit, sorte d’ADN institutionnel fait d’un fort engagement quasi militant pour les causes traitées avec un haut niveau de professionnalisme et d’éthique.
Au moment de quitter mon poste pour une nouvelle tranche de vie, je remercie chaleureusement l’ensemble des collaboratrices et collaborateurs qui font Profa. Je salue la qualité de leur travail et leur exprime le plaisir que j’ai eu à les côtoyer.
J’ai aussi pu compter sur le soutien actif et soutenu du Conseil de fondation et du Comité de direction, particulièrement celui des présidences successives.
J’ai apprécié également les contacts étroits et à l’écoute de nos contacts au sein des Services de l’Etat : Santé publique, Prévoyance et aide sociales, Unité PSPS (Promotion de la santé et prévention en milieu scolaire).

C’est avec une grande confiance que je remets les rennes de Profa à mon successeur, Michel Graf, adéquatement choisi par la Fondation. Pour avoir pu, ces 3 dernières semaines, lui transmettre les multiples et forts divers dossiers qui nous occupent, j’ai eu confirmation qu’il était la bonne personne pour assurer la continuité de l’institution. Je lui souhaite autant de plaisir à diriger Profa que j’en ai eu.

Sylvie Reymond Darot, directrice jusqu’au 30 avril 2016


De mai à septembre, une structure itinérante dans les villes du canton où Profa est présente, permettra au public de rencontrer nos professionnels.
Programme sur www.profa.ch